Less Saves The Planet

Sélectionner une page

Le saké: la touche du chef Bouchenoire

Le saké: la touche du chef Bouchenoire

Quand on pense au Japon, on pense à sa culture, à son paysage fleuri mais aussi à son alcool de riz ancestral, le saké. Cependant, il existe de nombreuses sortes de saké, avec des goûts et des styles de consommation différents. Comment en choisir un à essayer ou à acheter parmi l’énorme sélection disponible dans la plupart des restaurants et des magasins, surtout lorsque toutes les informations sont écrites en kanji ? Ne désespérez pas !

Le Chef Éric Bouchenoire, ancien proche collaborateur de Joël Robuchon va vous confier ses petits secrets concernant le saké : comment le choisir et le conserver, en quoi il est bon pour la planète et quelles sont ses valeurs nutritives.

Comment bien le choisir et le conserver

Pour comprendre le goût du saké, il est important de regarder de plus près son étiquette.

Bouteille à la main, essayez de trouver le taux de polissage du riz qui correspond à un pourcentage généralement compris entre 40 et 70 %. Il s’agit de la quantité de riz poli qui reste après l’élimination de l’enveloppe par l’usinage. Ainsi, par exemple, un taux de 50% signifie que pour cent kilos de riz, la moitié a été jetée ou réutilisée d’une autre manière. Attention, ce chiffre a une incidence sur le goût et le prix. Plus le chiffre est bas, plus le saké aura un goût léger et raffiné. À l’inverse, il sera épais et lourd, et le prix deviendra plus abordable.

Avant ouverture, la plupart des sakés peuvent être conservés à température ambiante dans un endroit sombre. D’autres plus délicats (le Nama, le Ginjo et le Daiginjo) seront à disposer tout de suite dans le réfrigérateur. En règle générale, l’alcool de riz vieillit mal et doit être consommé dans les mois qui suivent son achat. Ainsi, plus la date indiquée sur la bouteille est récente, plus le saké devrait avoir bon goût. Cela dit, un saké vieux d’un an ou deux peut encore être parfait.

Les sakés japonais peuvent être appréciés à différentes températures. Au Japon, le saké était habituellement dégusté chaud. Les sakés de type Ginjo, s’ils peuvent aussi être dégustés chauds, donnent le meilleur d’eux-mêmes frais ou à température ambiante.

 

Identité

Voilà une invitation au voyage à explorer de temps à autres… avec modération bien sûr.

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nos dernières vidéos

Pimp my planet

  • Alexandra Fechner

    Alexandra Fechner

  • Lorenz Bäumer

    Lorenz Bäumer

    Nous accueillons sur notre blog un invité brillantissime : Lorenz Baumer …
  • Jean-Marc Barr

    Jean-Marc Barr

    L’acteur franco-américain, Jean-Marc Barr, s'est illustré dans le Grand Bleu …
  • Nicoletta

    Nicoletta

    Nicoletta est l’une des plus belles voix de la chanson …
  • Olivier Widmaier Picasso

    Olivier Widmaier Picasso

    Olivier Widmaier Picasso est juriste de formation, producteur de documentaires …
  • Michel Drucker

    Michel Drucker

    Avec plus de cinq décennies au compteur, Michel Drucker a …
  • Anthony Delon

    Anthony Delon

    L’acteur franco-américain a brillé dans des films qui ont marqué …
  • STEPHANE BERN

    STEPHANE BERN

    Animateur radio et télévision aussi bien qu’auteur de nombreux ouvrages, …
  • INÈS DE LA FRESSANGE

    INÈS DE LA FRESSANGE

    Égérie Chanel, directrice artistique ou encore rédactrice mode, Inès de …
  • CYRIELLE CLAIR

    CYRIELLE CLAIR

    Cyrielle Clair est depuis des années soucieuse de l’environnement dans …
  • BERNARD MONTIEL

    BERNARD MONTIEL

    Animateur de radio et de télévision émérite, Bernard Montiel est …
  • MAUD FONTENOY

    MAUD FONTENOY

    Vice-présidente du conseil régional de Provence-Alpes Côte d’Azur, Maud Fontenoy …

Contact

Pin It on Pinterest

Share This